acces

  

Abonnés

Connectez-vous à :

Mes Parcelles ou Selso

  

  

Le 24/07/2017 09:38 Il y a : 91 jour(s)

Agriculture biologique : signature d'un nouveau pacte ambitieux

Un pacte présomptueux vient d’être signé par la Région avec les acteurs du développement de l’AB composés des chambres d’agriculture, de la FRAB et de l’interbio Nouvelle Aquitaine. La signature de ce pacte d’ambition régionale a l’objectif d’atteindre à l’horizon 2020 70 000 ha supplémentaires en conversion de manière réfléchie au regard des attentes de la consommation et des entreprises de l’aval.

La stratégie affichée par l’ensemble des acteurs est bien une approche filière avec des mesures pour toute la chaîne de valeur : de la formation à la transformation, de la production à la restauration collective, sans oublier la structuration de la filière ou sa promotion.

Il a notamment donné de la lisibilité aux aides à la conversion et au maintien destinées aux agriculteurs pour la période 2017-2020. Le montant des aides à la conversion est plafonné depuis la PAC 2017 à 18 000 € par exploitation par an, 21 000 € pour les nouveaux agriculteurs et 20 000 € en 2017 sur les zones à enjeu eau (validation nécessaire pour 2018). L’aide au maintien est plafonnée à 10000€/exploitation et par an pour les agriculteurs 100 % en bio ou situées en zones à enjeu eau et 1500€/exploitation et par an pour les autres.

Les agriculteurs seront également aidées au niveau des aides à l'investissement puisque les dossiers des agriculteurs biologiques deviennent prioritaires concernant les aides à la transformation, commercialisation à la ferme, modernisation des bâtiments d'élevage, agroforesterie et infrastructures agro-écologiques. Pour le plan végétal environnement les dossiers déposés par les agriculteurs biologiques bénéficient d'une majoration de 5 % en plus d'être prioritaires.

La région soutien également les entreprises aval transformant des produits biologiques, qui ont des attentes importantes en produits bio locaux notamment en filières lait de vaches et de brebis. Elle accompagne le développement de l’approvisionnement en produits biologiques des cantines des lycées (ce qui vient compléter l’action du Département portant sur les collèges, les EPHAD et l’appui aux mairies). Elle incitera les établissements d’enseignements agricoles à convertir les exploitations des lycées et elle soutient les structures de développement de l’AB afin que celles-ci puissent proposer un accompagnement performant mais à moindre frais pour les producteurs intéressés par l’agriculture biologique.


Mentions légales | Contacts |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS